Home » Actualité » Recent Articles:

Page retrouvée : 28 Novembre 1980, attaque contre la presse et crépuscule de la dictature

November 28, 2014 Actualité, Politics, culture No Comments

34 ans après l’attaque contre la presse, le 28 novembre 1980, Marcus Garcia et Georges Michel, anciens journalistes de radio Métropole mettent en lumière l’importance de cet évènement pour la démocratie et la presse haïtienne.
Marcus Garcia, ancien directeur des nouvelles à radio Métropole rappelle qu’ à l’époque le principe de la liberté d’expression n’existait pas et qu’il n’y avait pas d’organisation de défense des droits humains.
Il affirme que le président Jean Claude Duvalier avait un besoin d’affirmation, faisant remarquer que les journalistes avaient fait de lui un protecteur. ” Toutefois au bout d’une dizaine d’années avec l’arrivée de nouvelles têtes au pouvoir la presse a été sacrifiée alors qu’on assistait à une récession économique”, ajoute t-il.
M. Garcia rappelle que l’un des premiers reporters à descendre dans les rues était, Georges Michel en 1975. ” La presse est descendue dans les rues pour laisser parler le peuple, et le peuple n’a pas voulu parler parce qu’il avait peur”, lance Marcus Garcia.
Georges Michel lui a tenu à retracer les grands moment de cette bataille, rappelant que le ministre de l’intérieur ( Cambronne, 1972) avait décidé une libéralisation. ” De 1973 à 1976 on a fait un cheminement en effectuant des micro trottoirs, en posant des questions anodines “, dit-il expliquant qu’on ” disait de bonnes choses du gouvernement qui réalisait des infrastructures.
Georges Michel estime que l’avènement de Jimmy Carter à la présidence des Etats-Unis ( 1976) a marqué l’entrée en jeu de la communauté internationale dans la lutte contre la dictature.
Gasner Raymond, Ezekiel Abellard et Auguste Denord ont été assassinés durant la grande période de libéralisation qui a vu la naissance des partis politiques avec Silvio Claude, Gregoire Eugene et Constant Pongon.
Le 28 novembre 1980 des membres de la société civile dont Jean Jacques Honorat, des journalistes Michèle Montas, ” Konpè Filo”, Marcus Garcia ont été arrêtés alors que Jean Dominique avait gagné le maquis. ” Marcus Garcia, souffrant de la malaria, a été arraché de son lit par les membres de la police politique et expulsé du pays alors que moi j’ai dû gagner le maquis”, explique Georges Michel.
Le 28 novembre 1980 marque le début de la fin du règne des Duvalier indique M. Michel rappelant que radio Métropole a observé une grève des nouvelles locales jusqu’à la chute de la dictature en 1986.
Selon Georges Michel, les années glorieuses ( 1973- 1980) de la presse haïtienne ont donné naissance à une vie politique et l’exercice de la liberté d’expression.
Marcus Garcia rappelle les media qui ont participé à cette bataille, radio Haïti, radio Métropole, radio Progres et le Petit Samedi Soir etc.

Un accord sur le nucléaire impossible d’ici lundi, dit l’Iran

November 23, 2014 Actualité, international No Comments

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry (à gauche), et le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, avec la représentante de l'Union européenne Catherine Ashton à Vienne où se tiennent des discussions sur le délicat dossier nucléaire iranien. L'Iran a fait savoir dimanche qu'un accord avant la date butoir de lundi était impossible. /Photo prise le 22 novembre 2014/REUTERS/Leonhard Föger

VIENNE (Reuters) – L’Iran estime qu’il sera impossible d’aboutir d’ici lundi à un accord d’ensemble avec les grandes puissances dans le dossier nucléaire, rapporte dimanche l’agence de presse iranienne Isna.

“Au regard du peu de temps qu’il reste avant la date butoir et du nombre considérable de questions qui doivent être discutées et auxquelles il faut répondre, il est impossible d’atteindre un accord d’ensemble définitif d’ici le 24 novembre”, écrit Isna citant un négociateur iranien dans l’identifier.

“Le principe d’une prolongation des discussions est sur la table et nous allons commencer à l’évoquer si aucun accord n’est trouvé d’ici dimanche soir”, dit la source. “Nous voulons établir un accord cadre sur les grands dossiers, par exemple les centrifugeuses, l’enrichissement, les capacités et le calendrier de la levée des sanctions”, ajoute-t-elle.

Le dernière ligne droite des négociations pour parvenir à un accord définitif sur le nucléaire iranien commencé mardi dernier à Vienne. Il s’agirait de limiter le programme nucléaire de la République islamique en échange d’une levée des diverses sanctions internationales qui pèsent sur le pays. L’Iran rejette les accusations des Occidentaux qui soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l’arme nucléaire.

Mais, de source proche des négociations à Vienne, on indiquait en milieu de semaine que l’impasse était totale entre les deux parties sur certains dossiers clés et qu’un accord pour lundi semblait improbable. Une nouvelle date limite pourrait alors être fixée.

(Parisa Hafezi, Nicolas Delame pour le service français)

L’Onu veut interdire le mariage des enfants

November 23, 2014 Actualité, international No Comments

Ahmed Soboh, un jeune Palestinien de 15 ans, et Tala, 14 ans, lors de leur cérémonie de mariage, à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza. L'Onu estime que tous ses Etats membres devaient voter et mettre en pratique des lois interdisant le mariage des enfants, voulant ainsi mettre fin à un phénomène qui concerne environ 15 millions de jeunes filles chaque année dans le monde. /Photo d'archives/REUTERS/Mohammed Salem

NATIONS UNIES (Reuters) – Les Nations unies ont convenu vendredi que tous les Etats membres devaient voter et mettre en pratique des lois interdisant le mariage des enfants, voulant ainsi mettre un terme à un phénomène qui concerne environ 15 millions de jeunes filles chaque année dans le monde.

Le comité chargé des droits de l’homme de l’assemblée générale de l’Onu a adopté par consensus une résolution exhortant tous les Etats à prendre des mesures pour mettre fin “au mariage des enfants, au mariage à un âge jeune, au mariage forcé”.

Selon des statistiques des Nations unies, il y a aujourd’hui plus de 700 millions de femmes qui ont été mariées avant leur dix-huitième anniversaire, le plus souvent dans un contexte de pauvreté et d’insécurité.

Le mariage forcé de jeunes filles est surtout pratiqué en Asie de l’Est et dans l’Afrique subsaharienne. Au Niger, qui affiche le taux le plus élevé en la matière, 77% des femmes âgées entre 20 et 49 ans ont été mariées avant leurs 18 ans. Le Bangladesh compte le plus de filles mariées âgées de moins de 15 ans et l’Inde totalise à elle seule un tiers des enfants mariés.

Selon la résolution, un mariage précoce représente de sérieux menaces pour la santé physique et psychologique de jeunes filles dans le sens où il “augmente le risque de grossesses non désirées, de mortalité infantile et de maladies sexuellement transmissibles”.

La résolution a été adoptée sans vote. Elle sera présentée à l’Assemble générale réunie en session plénière en décembre pour être formellement adoptée. Les résolutions de l’Assemblée générale n’ont pas de caractère obligatoire mais peuvent augmenter la pression politique sur les pays.

(Mirjam Donath, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Etats-Unis : un condamné à mort innocenté après 39 ans de prison

November 23, 2014 Actualité, international No Comments

VIDEO. Erreur judiciaire: un homme innocenté après 39 ans de détention

Il a passé 39 ans derrière les barreaux pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Un condamné à mort américain a retrouvé la liberté, vendredi 21 novembre, à Cleveland, dans l’Ohio (Etats-Unis). Il a été innocenté dans une affaire de meurtre, datant de 1975. Ricky Jackson, un Noir américain de 57 ans, avait été accusé à tort d’un meurtre en 1975 sur la base du faux témoignage d’un garçon de 12 ans, Eddie Vernon. Une fois adulte, ce dernier a révélé avoir menti et n’avoir jamais rien vu du crime.
Le prisonnier avait écopé de la peine capitale en mai 1975, reconnu coupable d’avoir frappé, jeté de l’acide et tiré deux coups de feu sur un homme venu collecter la recette d’un magasin d’alimentation, avec deux complices. La sentence de mort avait été révoquée en 1978, en raison d’une erreur de procédure puis de l’abolition de la peine capitale en Ohio, depuis rétablie.
Un garçon de 12 ans mis sous pression par les policiers
“Toutes les charges ont été abandonnées et il a retrouvé la liberté”, a indiqué Joseph Frolik, directeur de la communication du bureau du procureur du comté de Cuyahoga. “La dernière fois que Ricky a goûté à la liberté, le timbre coûtait 10 cents, Gerald Ford était président (…) et Billie Jean King gagnait Wimbledon”, a rappelé son avocat, une demi-heure après la libération.Après près de 15 000 nuits en prison, Ricky Jackson est sorti sans un sou, ni vêtements d’hiver. Il va être pris en charge par une association en attendant une éventuelle compensation de l’Etat.
En sortant du tribunal, Ricky Jackson a déclaré n’avoir aucune “animosité” envers le témoin qui l’a dénoncé. “Les gens le voient comme un adulte aujourd’hui mais en 1975, c’était un môme de 12 ans et il était manipulé et forcé par la police [qui l'a] utilisé pour nous mettre en prison”, a déclaré l’ancien prisonnier.

Manifestation/violence : il n’y pas eu de morts selon la Police Haïtienne

November 21, 2014 Actualité, Politics No Comments

Lors d’un point de presse ce jeudi, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH),Gary Desrosiers,apporte un démenti formel aux allégations faisant croire que l’attaque armée contre la manifestation du 18 novembre aurait fait trois (3) morts et sept (7) blessés.

La police a recensé trois (3) manifestants blessés par balles, indique Garry Desrosiers, citant un rapport de la Direction départementale de l’Ouest (DDO) de la PNH. Ces trois manifestants sont Pierre Daniel Moreau, Sylvain Janvier et d’Abner Hérard.

Dans un bilan dressé la veille, des organisateurs de la manifestation avait fait état de 3 morts et 7 blessés.

Annonçant l’ouverture d’une enquête, le porte-parole de l’institution policière confie l’arrestation de deux individus afin de déterminer les circonstances dans lesquelles se produisaient ces incidents.

Par ailleurs, M. Desrosiers a profité pour dresser un bilan des activités réalisées par la PNH pour la période allant du 30 octobre au 19 novembre.

58 arrestations, 3 armes à feu, 17 cartouches et 156 Kg de marijuana ont été saisis, dans le cadre des opérations menées par la police.

Les individus arrêtés sont écrouées majoritairement pour vols de nuit, escroquerie, incendie criminel et trafic illicite de stupéfiants, a dit M. Desrosiers, indiquant que des avis de recherche ont été émis contre des individus dont deux policiers pour assassinats.

Source//Radio Métropole Haïti

Search This Site:

DERNIÈRES INFOS

Organisation des Nations unies

United Nation News

FACEBOOK