Home » Entertainment » Recent Articles:

Ephéméride du jour…..

radionouveaumonde.com – Devoir de mémoire : Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre…
C’est arrivé aujourd’hui !… : 13 Mai Haiti – Ephéméride du jour…..
13 Mai 1902: Tirésias Simon Sam et ses ministres se placent sous la protection de corps diplomatique. Le même jour, Sam, Leconte et leurs familles embarquent pour Paris.
13 MAI 1902. Formation d’un gouvernment provisoire:
Pour combler le vide présidentiel laissé par Sam, un gouvernement provisoire dénommé “Comité de Salut Public” et formé de six membres est constitué à Port-au-Prince. Il est présidé par Louis Boisrond Canal, frère cadet de l’ancien président Boisrond Canal.
Ce même jour, l’Amiral Hammerton Killick, commandant de la flotte Haitienne se révolta contre le gouvernement provisoire et quitta Port-au-Prince avec les bateaux constituant la flotte.
13 Mai 1874: Nissage Saget, juste quelque jours avant l’expiration de son mandat, nomme Domingue commandant en chef de l’armée et donne sa démission.
13 MAI 1915. Les insurgés fidèles à Rosalvo Bobo infligèrent une cuisante défaite aux troupes du président Vilbrun Guillaume Sam:
Les troupes gouvernementales du “retraiter en abandonnant au champ de bataille de nombreux morts et blessés, des prisonniers ainsi que des armes et munitions en quantités considérables.”

Histoire de la reconnaissance de l’indépendance d’Haïti (1re partie)

Le baron de Mackau et Jean-Pierre Boyer lors de la négociation du traité franco-haïtien de 1825. © Wikipedia

La lutte de Boyer pour la reconnaissance de l’indépendance d’Haïti
Le baron de Mackau et Jean-Pierre Boyer lors de la négociation du traité franco-haïtien de 1825.
En 1814, soit seulement dix ans après la proclamation de l’indépendance, le roi Louis XVIII envoya trois émissaires à Saint Domingue, la mission Dauxion-Lavaysse, Draverman auprès de Pétion et Franco de Medina auprès de Christophe pour faire reconnaître son autorité. Pour certains elle visait simplement au rétablissement de l’esclavage, ce qui fit scandale ; pour d’autres c’était une simple mission d’espionnage. Elle se termina par la condamnation à mort de Franco de Medina. Une deuxième mission interviendra en 1816 : moyennant un protectorat sur l’île, la France proposait à Pétion le titre de gouverneur. Les deux émissaires français, Fontanges et Esmangard, furent éconduits comme les autres. Au total, plus de dix missions officielles ou officieuses furent dépêchées entre 1816 et 1823.
Boyer proposa une indemnité de dédommagement aux anciens colons contre la reconnaissance de l’indépendance. Les négociations piétinèrent. Le nouveau roi Charles X employa alors la force : il signa le 17 avril 1825 un décret « concédant » l’indépendance contre le paiement d’une indemnité de 150 millions de francs-or payable en cinq ans et expédia une flotte de 14 navires de guerre. Cette somme représentait 10 années de recettes fiscales du pays. Boyer accepta. Dès 1826, Haïti fut reconnu par presque toutes les nations (à l’exception des États-Unis). Boyer dut créer un impôt spécial, source d’impopularité, et négocia un emprunt de 30 millions à une banque française avec un taux d’intérêt de 6 %, tout en demandant une réduction de la dette. Charles X exigea également dans ce décret une réduction de 50 % des droits de douanes pour les produits d’exportation vers la France. La dette fut ramenée à 90 millions payables en trente ans, en février 1838.
Important législateur, Boyer fit ratifier un code rural le 1er mai 1826 qui instaurait un caporalisme agraire et la corvée pour l’entretien des chemins. En janvier 1843, le sud se souleva. Ses troupes vaincues, Boyer abdiqua et s’exila le 13 février 1843.
Source:
Partager :

C’est arrivé aujourd’hui !… 23 Janvier : Haiti – Ephéméride du jour :

Les prisonniers haïtiens relâchés contre la libération de l’ambassadeur des Etats-Unis

L’ambassadeur Clinton Everett Knox L’ambassadeur Clinton Everett Knox

23 janvier 1973 : L’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, otage d’un commando

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Haïti, M. Clinton Everett Knox, est retenu en otage à son domicile par un commando armé, composé de deux hommes et d’une femme, qui réclame du gouvernement haïtien la libération de 31 prisonniers politiques, une rançon de 500.000 $ U.S. et un avion pour quitter le pays. Des négociations sont entamées entre le gouvernement, le Département d’Etat américain et les preneurs d’otages. L’ambassadeur de France en Haïti, M. Bernard Dorin et le Chargé d’Affaires canadien servent d’intermédiaires. Les négociations durent jusqu’au lendemain, soit environ 20 heures. Le gouvernement finit par extraire de ses geôles 12 des prisionniers réclamés, les autres étant portés disparus. Le commando accepte 70.000 $ U.S. à titre de rançon et quitte le pays avec les prisonniers libérés, à bord d’un DC 6 cargo d’Air Haïti, aménagé en vitesse pour le transport de passagers, à destination du Mexique. On ne sut pas quelle suite fut donnée à cet événement.
23 Janvier 1838: Devant l’incapacité du trésor haïtien de faire des versements réguliers pour satisfaire les termes de l’indemnité, une délégation française débarque en Haïti, et négocie un nouveau traité avec une équipe haïtienne menée par Inginac et Beaubrun Ardouin. Le nouveau traité reconnaît l’indépendance et la souveraineté d’Haïti, et la balance de l’indemnité est réduite à 60 millions de France, payable sur une période de trente ans, sans intérêts.
23 Janvier 1859: Prestation de serment de Fabre Nicolas Geffrard, président.
23 Janvier 1914: Les Cacos, en révolte contre le gouvernement de Michel Oreste, contrôlent tout le Nord d’Haïti.
23 Janvier 1915: A la nouvelle de l’insurrection au Nord de Vilbrun Guillaume, un navire de guerre américain, le Washington, débarque au Cap Haïtien.

C’est arrivé aujourd’hui !… 19 Janvier : Haiti – Ephéméride du jour :

January 19, 2014 Entertainment, culture No Comments

19 Janvier 1915: Vilbrun Guillaume se proclame chef du pouvoir exécutif, avec l’appui des Cacos. Guillaume contrôle le Nord.
19 Janvier 1908: Les troupes du gouvernement, menées par Cincinnatus Leconte, débarquent à Saint Marc, après avoir bombardé la ville. Ils en chassent les rebelles de Jean Jumeau et marchent sur les Gonaïves.
19 Janvier 1807. Nomination de Bruno Blanchet au poste de Secrétaire:
Cette position lui conférait les attributions du chef éxecutif en l’absence du président de la République. Qu’on se souvienne que la Constitution de 1806 conférait ce titre à Henri Christophe qui l’avait refusé, et que le Sénat ne s’était pas encore penche sur un remplaçant.
19 janvier 1999 : Rébellion des députés
En dépit de la caducité de leur mandat, reconnue par le Chef de l’Etat René Préval, 43 députés de la 46ème législature, siègent à la Chambre législative.
19 Janvier 2004: la Conférence Épiscopale haïtienne revint sur une proposition de solution à la crise qu’elle avait émise le 21 novembre de l’année précédente:
Cette proposition, considérée comme une référence par le président Jean Bertrand Aristide et la Communauté internationale, avait appelé à un « compromis » de tous les secteurs impliqués dans la crise.
«L’église prend acte de la difficulté d’appliquer sa proposition telle qu’elle a été formulée», avait alors déclaré la Conférence Épiscopale dans un communiqué lu sur les antennes de la radio catholique, Radio Soleil, émettant ainsi des doutes sur la volonté réelle du pouvoir de chercher une entente et demandant plutôt à «chaque acteur de prendre une décision personnelle courageuse et patriotique capable d’éviter au pays une catastrophe irréparable».

Search This Site:

Organisation des Nations unies

United Nation News

FACEBOOK

Sponsors