Home » Actualité »Politics »culture »santé » Currently Reading:

Champ de Mars, les tentes sont parties. Par La Primature de la République d’Haïti le 12 Juillet 2012 A Midi 55 PM.

July 12, 2012 Actualité, Politics, culture, santé No Comments

Au Champ de Mars, la statue d’Alexandre Pétion est libérée, les promeneurs ont reconquis la place et les enfants leur aire de jeux.

Il ne reste sur tout le périmètre du Champ de Mars que cinq tentes, a constaté sur place une équipe du Nouvelliste, mercredi après-midi.Quatre des tentes, vides de tout occupant, avaient servi respectivement de Centre de traitement du choléra (CTC), de bureau pour la mairie de Port-au-Prince, de salle de réunion pour l’Organisation internationale de la migration et de centre de réhydratation.Toutes désaffectées ou en passe de l’être, ces tentes devraient être dégagées rapidement de la plus grande place publique de la capitale.Une seule tente abritait encore une famille. Mercredi après-midi, la famille était en instance de départ ayant finalement trouvé un logement dans un autre quartier de la capitale payé avec le pécule mis à sa disposition par les autorités dans le cadre du projet de relogement des réfugiés.Le déplacement de la population qui avait trouvé refuge aux abords du palais national au lendemain du séisme du 12 janvier s’est déroulé dans l’ordre et la discipline, sans une manifestation ni aucun incident majeur. Au départ ce défi paraissait insurmontable.Au plus fort de la crise humanitaire, plus de dix mille familles ont cohabité dans des conditions difficiles sur la place avant un départ graduel dans les mois qui ont suivi le séisme.Aujourd’hui, le Champ de Mars et l’ensemble de ses dix espaces: la place Toussaint Louverture, la place du Marron Inconnu, la place des Martyrs, la place Catherine Flon, la Place Henri Christophe, le kiosque Occide Jeanty, la place de la Constitution, la Place Jean-Jacques Dessalines, la place Alexandre Pétion et la place des Artistes, respirent.Partout, l’herbe repousse, les promeneurs reviennent, les cercles d’interminables discussions s’animent du matin jusqu’au soir.Comme par enchantement, les monuments sont restés à leur place, les arbres aussi. Un ensemble de mobiliers urbains, y compris des balançoires et des glissoires pour enfant sur la place Pétion, semble avoir bien résisté aux deux années et demie de cohabitation avec l’immense camp de réfugiés qui occupait la zone jusqu’à ces dernières semaines.Le miracle du Champ de Mars est le fruit de l’opiniâtreté du président Martelly, de la dextérité du comité mixte qui a conduit le projet de relogement des réfugiés grâce à un apport du gouvernement canadien de vingt millions de dollars.Moins de trois ans après le séisme, le Champ de Mars va même s’offrir un vrai défilé carnavalesque fin juillet.La vie n’a jamais cessé au Champ de Mars, elle avait changé d’apparence. En soirée, la foule évite la place qui n’a pas encore retrouvé les animations festives et l’éclairage a giorno des jours d’antan. En journée, il faut faire très attention aux petits délinquants qui sillonnent la zone et rançonnent les passants.Le prochain défi pour les autorités sera de rétablir la sécurité sur la plus grande place publique de la capitale et du pays.

Search This Site:

DERNIÈRES INFOS

Organisation des Nations unies

United Nation News

FACEBOOK

Comment on this Article:







This site is using WP Check Spammers from Xavier Media to filter out spam comments.

Related Articles: