Apprentissage : Résistance et obéissance

En Philosophie on dit que la véracité n’a jamais figuré au nombre des vertus politiques, et le mensonge a toujours été considéré comme un moyen parfaitement justifié dans les affaires politiques. Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre ; par la résistance il assure la liberté. Tout nouveau pouvoir est propice aux malentendus :apprentissage est là pour tout le monde, sans exception ;il faut apprendre pour grandir. Exemple : C’est toujours le gouvernement précédent qui est responsable des mœurs du suivant, à noter,les gouvernements ne peuvent se maintenir que par ce qui leur a donné naissance… Si quelqu’un ne sait pas quand il faut se taire, il est indigne de gouverner et celui qui ne sait pas dissimuler ne sait pas régner.Apprentissage : Il faut être rameur avant de tenir le gouvernail, avoir gardé la proue et observé les vents avant de gouverner soi-même le navire. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Pour maintenir leur opposition , il est essentiel que les gens demeurent dans l’ignorance, qu’ils vivent dans l’ignorance de la vérité, jusqu’à la vérité de leur propre vie.Haïtiens, nous avons une nation en dérive ;cessons-nous donc cette démagogie politique... L’homme par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce. Respecter dans chaque homme l’homme, sinon celui qu’il est, au moins celui qu’il pourrait être, qu’il devrait être…

Dans son premier discours à la nation Michel Martelly promet de changer Haïti

Dans son premier discours à la nation Michel Martelly promet de changer Haïti

« LE MONDE ENTIER EST EN HAÏTI »

» Haïti-séisme : Duvalier attire toujours les foules la principale attraction lors de la cérémonie officielle de la commémoration du deuxième anniversaire du tremblement de terre du 12 janvier 2010 à saint Christophe. L’ancien président à vie a assisté à la cérémonie sur la même tribune officielle que le président Martelly. Il a suivi toute la cérémonie à coté de l’ancien général président, Prosper Avril.

http://radionouveaumonde.com/2012/04/19/les-autorites-annoncent-une-enquete-sur-lassassinat-du-policier-calixte-walky/

Walky Calixte, un jeune policier de 27 ans, a été criblé de balles par des inconnus armés mardi à la mi-journée dans le quartier de Martissant (banlieue sud de Port-au-Prince), portant à trois le nombre d’agents de la PNH abattus en 24 heures. Agent II affecté au service de la circulation des véhicules, le disparu a été la cible de bandits au moment où il regagnait son domicile à Carrefour au volant de sa voiture, selon les déclarations du commissaire Goodson Jeune, l’assistant responsable de la direction centrale de la police routière (DCPR). Les autorités gouvernementales, policières et judiciaires sont déterminées à lancer une enquête afin de faire la lumière sur l’assassinat du policier Calixte Walky. Le Premier Ministre, Gary Conille, qui s’était retranché dans un profond silence depuis sa démission, a été contraint d’intervenir pour calmer les esprits. La tension, qui avait provoqué une panique, a poussé le Premier Ministre à réaffirmer sa détermination à assumer sa responsabilité. M. Conille révèle avoir demandé au ministre de la justice de convoquer une réunion spéciale du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN). Le chef du gouvernement dit être en contact avec le directeur général de la police afin d’établir les responsabilités dans cette affaire. Selon M. Conille il est important que cette situation soit gérée dans le calme et la sérénité. Soulignant que des réactions émotionnelles ne feront que compliquer la situation, M. Conille a condamné les agressions contre les policiers au cours de ces dernières semaines.

Recent Articles:

Afin de mettre les 6 sénateurs de l’opposition dans leurs petits souliers, 5 sénateurs envisageraient de démissionner

August 22, 2014 Actualité, Politics No Comments

Mouvement patriotique, cinq sénateurs envisagent de démissionner

L’information commençait à circuler depuis ce matin et est confirmée à la mi-journée: le Sénateur Edo Zenny propose à certains de ses collègues de démissionner pour résoudre la crise créée par l’intransigeance d’un groupe de six sénateurs qui prennent la démocratie en otage en Haïti.

Selon une source proche du Sénat, 5 Sénateurs auraient déjà adhéré à l’idée de démissionner devant le constat du comportement de six sénateurs qui refusent systématiquement de permettre la tenue des élections en Haïti.

Cette démission en masse va permettre au Conseil électoral d’avancer, dans la mesure où le Sénat sera inopérant, et organiser les élections au cours du mois de décembre 2014.

Haïti vit depuis plus d’une année une situation exceptionnelle avec un groupe de sénateurs de l’opposition qui bloque le processus électoral, par le seul fait, qu’ils ne sont pas surs de gagner les joutes. Ils marchandent leur vote d’une loi d’amendement devant codifier la tenue des élections et font monter chaque jours les enchères. Tout est déjà mis en place et les fonds débloqués, mais toujours pas de loi. Une situation qui excite à la colère la population haïtienne et la communauté internationale.

Le Président du sénat Simon Dieuseul Desras exhorte les extrémistes du groupe des 6 à la raison

August 22, 2014 Actualité, Politics No Comments

Le président du sénat dit comprendre la position des sénateurs du groupe des 6 mais les incite au dialogue et à faire des concessions pour le bien du pays.

Simon Dieuseul Desras encourage les plus modérés d’entre eux à raisonner les plus extrémistes.

Par ailleurs le vice président de la Fusion des Sociaux-démocrates Haïtiens juge que la position des sénateurs du groupe des 6 est cohérente.

Réaffirmant son opposition à l’actuel CEP, Alix Richard qui intervenait hier mercredi durant le journal du matin de Radio Métropole, émet des doutes sur la volonté du président d’organiser réellement des élections.

Il réaffirme toutefois la volonté de son parti de participer au prochain scrutin à condition que celui-ci soit crédible honnête et démocratique.

Rappelons que le groupe des 6 est composé des sénateurs : Moise Jean Charles John Joel Joseph, Jean Baptiste Bien-Aimé, Francky Exius, Wesner Polycarpe et Jean William Jeanty. Ce bloc au niveau du Senat, est dans le collimateur de nombreux observateurs notamment des leaders de la classe politique.

Jean Bertrand Aristide: Mandat de comparution

August 16, 2014 Actualité No Comments

image

L’ex-président Jean-Bertrand Aristide, « inculpé de trafic illicite de drogue, soustraction de deniers publics, forfaitures, concussion et blanchiment des avoirs », est sous le coup d’un mandat d’amener décerné par le juge d’instruction Lamarre Bélizaire, a appris le journal d’une source bien informée dans l’après-midi du mercredi 13 août 2014. La lettre apportée ce matin au juge Lamarre Bélizaire par Me Mario Joseph, l’avocat de Jean-Bertrand Aristide, expliquant que son client n’a pas reçu le mandat de comparution, n’a pas empêché le magistrat de mettre à exécution  la contrainte par corps prévue à l’article 30/77 du Code d’instruction criminelle.

Le juge Lamarre Bélizaire a ajouté foi aux témoignages de l’huissier Romuald Grand Pierre. Celui-ci a révélé ce mercredi dans la presse avoir donné le mandat à quelqu’un se trouvant dans un véhicule qui entrait chez Jean-Bertrand Aristide. Des agents de l’USGPN affectés à la sécurité de l’ex-chef d’Etat ont refusé de recevoir le mandat de comparution la veille, a dit Romuald Grand-Pierre, affirmant que son travail a été « difficile ». L’huissier a confié, face à ces difficultés rencontrées devant la résidence de l’ex-chef d’Etat à Tabarre, n’avoir pas obtenu l’identité de la personne ayant reçu le mandat. Il a souligné cependant que ce dernier avait tenté de lui remettre le mandat qu’il n’a pas accepté de reprendre. Romuald Grand-Pierre a certifié avoir informé Me Mario Joseph par téléphone de la signification du mandat de comparution en la résidence de Jean-Bertrand Aristide. L’huissier a mis Me Mario Joseph au défi de le démentir.

Le juge Lamarre Bélizaire, « du papier toilette »

L’avocat, se référant aux rumeurs, au non-respect du secret d’instruction, a mis en avant l’impossibilité pour lui de savoir s’il existe ou non un mandat de comparution qu’il n’avait pas en sa possession. Me Mario Joseph, en donnant ces détails, ce matin au palais de justice où les dispositifs de sécurité avaient été renforcés,  a comparé le juge d’instruction Lamarre Bélizaire à du « papier toilette », à « des haillons » aux mains du pouvoir Tèt Kale.

Séance avortée au Sénat, Desras s’exprime sur JBA
En milieu de journée, une séance organisée au Sénat était avortée quand des sénateurs d’obédience lavalas ont appris l’existence du mandat d’amener décerné contre Jean-Bertrand Aristide. Ceux qui se sont exprimés dans la presse comme le sénateur de l’Ouest, John Joël Joseph, ont accrédité la thèse de la persécution politique. « Des dossiers sont compilés pour nuire à Jean-Bertrand Aristide », a informé John Joël Joseph.

Le président du Sénat, Desras Simon Dieuseul, a souligné l’inexistence d’un arrêt de débet de la CSC/CA dans ce dossier de crimes financiers vieux d’au moins neuf ans contre les autres personnes citées, dont un ex-ministre des Finances, des responsables de la Fondation Aristide pour la démocratie, interdites de quitter le pays. Le sénateur Desras a indiqué que « même si Jean-Bertrand Aristide était ordonnateur de deniers publics, il agirait en sa qualité de président de la République. Par conséquent, il ne serait justiciable  que devant la Haute Cour de justice. «Je ne sais rien sur le dossier de drogue. J’ai commenté le rapport de l’UCREF », a expliqué Simon Dieuseul Desras. La résurgence de ce dossier brûlant dans un environnement fragilisé, suscite quelques interrogations. Est-ce que le gouvernement veut effectivement réaliser les élections ? », s’est demandé le sénateur Simon Dieuseul Desras contacté par le journal.

Veillée de solidarité des militants lavalas à Tabarre

Peu avant 6 heures p.m., plus d’une centaine de personnes, des partisans de l’ex-président Jean- Bertrand Aristide se sont attroupées devant sa résidence à Tabarre.  « Ils nous ont attaqués, on va les brûler », a scandé quelqu’un.  « C’est Bagdad 2 », « la décapitation des bourgeois », la « guerre entre noirs et rouges » qui est lancée, a craché ce petit groupe, affirmant que « le peuple ne perd jamais la guerre ». Contre le président Michel Joseph Martelly et le Premier ministre Laurent S Lamothe, les noms d’oiseaux, les accusations n’ont pas manqué. « Martelly partira s’il attaque le président Aristide », ont tempêté d’autres, exhibant de petites photos de JBA.

L’ex-sénateur Gérald Gilles, qui, affirme ne pas partager les expressions violentes de ces militants dont la colère est légitime, a indiqué que sa présence « est une manifestation de solidarité et d’attachement au président Aristide ». Le pouvoir Tèt Kale effectue des « manœuvres politiques visant à persécuter le mapou haïtien, symbole de la démocratie », a dit Louis Gérald Gilles, ajoutant que le pouvoir Tèt Kale duvalieriste protège l’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier  et persécute Aristide.

Comme Louis Gérald Gilles, l’ex-député lavalas Milien Romage reprend la thèse de la persécution politique. Sur le fond du rapport de l’UCREF qui a puisé dans le rapport de la commission d’enquête administrative dirigée par Paul Denis, Milien Romage évoque la partialité du rapport. « Paul Denis était contre Jean- Bertrand Aristide. « Un juge américain à Miami avait dit « qu’il y a trop de haine dans ce rapport et trop d’allégations infondées ». Pour l’accusation de trafic de la drogue, Milien Romage demande des preuves. « Il n’y a pas de preuves incriminant Jean-Bertrand Aristide avec des dealers ».

André Fado du MONOP, lui aussi présent devant la résidence de Jean-Bertrand Aristide à Tabarre, a exprimé sa solidarité envers l’ex-chef d’Etat. « S’il le faut, on restera un mois devant la résidence du président Aristide pour empêcher qu’il soit attaqué par la machine de la répression Tèt Kale », a assuré André Fado, affirmant que les militants répondront de manière proportionnelle aux attaques de Tèt Kale.

Roberson Alphonse – Source: Le Nouvelliste

Clifford Brandt serait-il l’arbre qui cache la forêt ?

August 16, 2014 Actualité No Comments

image

En référence à la capture de Clifford Brandt en territoire voisin à la suite de l’évasion de dimanche à la prison civile de Croix-des-Bouquets, il y a lieu d’affirmer que la coopération entre les deux pays en matière de répression de la criminalité a écrit une nouvelle page de son histoire. Pas sans ratures. Les autorités haïtiennes ont, dans un premier temps, donné  le crédit de la capture à la PNH alors que des photos, des images montrant le contraire ont provoqué une petite polémique. Des chefs du CSPN ont été pris en flagrant délit d’inexactitude. Pour certains, c’est grave. Pour d’autres, c’est gaspiller de l’énergie et du temps sur un détail, sur l’accessoire.

La PNH, notre PNH, a entre-temps du pain sur la planche. Elle a  l’obligation de colmater les brèches, de retrouver les criminels dangereux encore en cavale. Cinq jours après l’évasion, est-ce que la PNH maintient et  intensifie la traque de criminels en fuite qui constituent, pour citer Godson Orélus, « une menace à la sécurité nationale » ?  Cela va de soi que les autorités repondront affirmativement à cette question. En revanche, jusqu’à ce jeudi 14 août 2014, préoccupés, certains craignent que Clifford Brandt ne soit l’arbre qui cache la forêt.

Jusqu’ici, contrairement à ce qu’avait annoncé le chef de la PNH avec des larmes au bord des cils lundi dernier, les avis de recherche avec les photos, la fiche signalétique des criminels dangereux ne sont pas communiqués à la population.  Sans information, elle ne pourra pas aider à la capture de ces éléments, dont de dangereux sociopathes.

Cela dit, si la capture de Clifford Brandt a été saluée, le criminel lambda qui reprendra sous peu du service inquiète. A la sortie d’une banque, d’une maison de transfert, personne ne sera surpris qu’un évadé abatte un père ou une mère de famille. Personne ne sera surpris si le nombre de rapts, ramené à son niveau le plus bas grâce aux efforts consentis sous Godson Orélus et Normil Rameau à la DCPJ, repart à la hausse. D’autant qu’avant cette nouvelle fournée de criminels, ceux qui courent les rues laissaient déjà des cadavres et de la douleur dans leur sillage.

Entre-temps, aucun opposant du pouvoir ne fera de cadeau. Loin d’évoquer des arguments techniques liés à l’absence d’une base de données informatisées fiables des détenus, ces pourfendeurs du régime Tèt Kale établiront des comparaisons entre la liste des évadés de Croix-des-Bouquets et une liste de détenus, dont des criminels endurcis, qu’aurait remis le ministre de la Justice à l’APENA pour les libérer.  Cette dénonciation, fondée ou non, avait fait tout un tollé. Une grande agitation médiatique qui a semé le doute,  des indignations et, à coup sûr, a provoqué  un émiettement encore plus important du peu de crédit des citoyens envers les autorités.

Ici, en tout ou presque, il y a un arbre qui cache la forêt.Comme dans le dossier  Woodly Ethéart, alias Sonson La familia. Où sont les autres membres de Baz Galil contre lesquels la police avait émis des avis de recherche ? Où est l’inspecteur de police Edner Comé, complice présumé de Clifford Brandt chez qui la police avait découvert un petit arsenal en octobre 2012 ? N’avait-on pas émis un avis de recherche contre lui ? Ces petits bonshommes ont défrayé la chronique un temps avant d’être oubliés. Parce qu’ils ont la chance d’être la forêt cachée par un arbre qui se nomme Sonson La Familia, un arbre qui s’appelle Clifford Brandt.

C’est la vie « as usual ». Des fois avec ou sans avis de recherche. N’est-ce-pas ?

Roberson Alphonse – Source: Le Nouvelliste

Search This Site:

DERNIÈRES INFOS

Organisation des Nations unies

United Nation News

FACEBOOK